Ecris ce que tu dois
Ecris ce que tu dois

 

Arguments pour ce roman.

 

 

Toute rencontre a un sens

 


 

Nous prêtons au hasard ce qui ne lui appartient pas. 

 

Nous avons fait, nous faisons et nous ferons des rencontres diverses et variées. Ce que nous supposons fortuit nous aide à découvrir et à comprendre le sens de notre « nature profonde », nous expliquent notre légende personnelle. 

Après la publication de mon deuxième livre je me suis trouvé face à un sentiment de manque. Une partie ne me plaisait plus, j’aurais dû dire cela autrement.

J’ai eu envie de décomposer les différents événements, les coïncidences, que nous rencontrons dans notre existence, et raconter comment ils s’imbriquent les uns dans les autres pour donner, finalement, une saga familiale sur plusieurs générations.
Je devais éviter de me servir du support de la kinésiologie, il y avait un risque de doublon avec le deuxième livre. Je venais d’aborder cela par le biais de la
méthode, il me fallait trouver autre chose. 

L’idée d’un ouvrage sur la psycho généalogie a germé petit à petit. Mais il y en a déjà beaucoup sur les rayons des libraires. Le risque était de rester, là encore, dans un aspect trop technique qui limiterait l’accès à un lecteur non averti.
Permettre à quiconque de pouvoir comprendre ce qui se trame dans les histoires familiales et dans les relations qui les entourent : voilà ce que j’ai souhaité. J’ai voulu permettre à chacun, sans formation particulière, de décoder ce que sont les traces laissées dans son histoire familiale.
Pour être lisible par le plus grand nombre il me restait le roman. J’ai eu envie d’utiliser ce jeu
métaphorique parsemé d'un brin de poésie, pour donner des clés.

Je souhaite simplement que le lecteur se demande si dans sa famille il n’y a pas aussi des coïncidences, des événements qui ont du sens pour lui. J’espère que de chapitre en chapitre, avec les explications de Michel, de Chilou et de John, il aura envie d’aller fouiller dans sa mémoire et dans celle de son entourage. Nous avons tous un lien avec les deux dernières guerres par nos grands-parents ou arrières grands-parents, nos parents ou nous-mêmes. Nous avons tous autour de nous des gens qui ont vécus, par ces événements de l’histoire, des drames, des souffrances dont les traces ne sont pas encore effacées.

J’ai puisé dans mes souvenirs d’enfance pour donner le cadre environnemental, ce fut facile. Certains personnages fictifs se sont invités d’eux-mêmes au cours de l'écriture, d’autres sont des compilations de gens bien réels. Différentes anecdotes proviennent des confidences entendues dans l'intimité de mon cabinet de consultations. Certains aspects dramatiques sont réels, j’ai brouillé les pistes. Pour d'autres, je les ai entendues au cours de ma tranche de vie en Lozère, lorsque j’étais pasteur. Chilou, le Monsieur Jourdain de l’agriculture biologique est authentique, je lui ai simplement donné un peu plus d’importance et j’ai embelli certains traits. Je lui ai créé un rôle. Il m’a
enseigné la nature. Par sa simplicité il fut un maître pour moi.

Il est possible que l’aspect explications prenne trop de places, mais il fallait bien donner au lecteur les clés pour l’aider dans sa propre histoire. C’est aussi pour
cela, je pense, que c’est un roman didactique plus que littéraire. Dans la « Prophétie des Andes » il y a une histoire et à travers elle des clés. "Un regard par-dessus l'épaule", me semble-t-il, a un peu le même profil, en toute humilité.
Pour moi, ce troisième livre est dans la continuité des deux précédents avec
le vœu qu’il soit abordable par tous sans connaissance de ce qu’est la kinésiologie ou la psycho généalogie.

 

 

C’est simplement une histoire. Une histoire simple.

 

Les simples sont des plantes qui guérissent ?

Alors, une infusion de légende ?

Avec, ou sans sucre ?

 

Comment me joindre

Le Catamaran A

124 avenue Alex Peiré

83500 La-Seyne-sur-Mer 
jeanpierre.bourguet@sfr.fr

Actualités

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Un roman, tout simplement, pour le plaisir.