Ecris ce que tu dois
Ecris ce que tu dois

Il l'ont lu et apprécié, alors ils le disent... Vous pouvez faire de même. Merci d'envoyez vos commentaires.

Bonjour monsieur,
Je voulais vous remerciez pour votre magnifique roman « Un regard par dessus l’épaule». J’ai lu votre livre sans pouvoir m’arrêter, je suis passé des rires aux larmes. Quel magnifique récit de vie, et des secrets qui viennent à la lumière pour continuer une histoire dans la paix. 
Je vous souhaite pleins de succès pour votre roman qui va mettre de l’amour dans les cœurs de ceux qui le liront.
Salutations.
V. M.

Tout d'abord un grand merci, ce livre est un enchantement des mots, une farandole de ressentis, une explosion d'Amour dans le cœur. J'ai tellement adoré, que je m'obligeais à ne pas le lire trop vite pour en garder encore un peu !!!! 
J'y ai trouvé, une présence, de la bienveillance, une forme de tendresse immuable ... 
Merci et Chapeau Bas l'écrivain : ce livre est rempli de Magie et d'Ame !
Je me réjouis d'avance du prochain, et ne vais probablement pas tarder à aller faire un petit tour dans vos Cévennes natales. A bientôt.
Y.M.

Comme prévu j'ai fait de la lecture pendant les vacances scolaires et j'ai lu un magnifique roman... Quelle tendre valse pour nous expliquer dans quelle stratégie de vie nous pouvons nous retrouver enfermés.
Je ne pouvais pas décoller du livre et me suis tellement identifiée aux personnages. Plein de gens ont du se reconnaître a travers l'histoire du roman.
Je suis impatiente d'en lire d'autres... S’il-vous-plaît, dépêchez-vous de vous remettre à la plume et de nous écrire le petit cousin ou la petite cousine.
Merci pour ce magnifique cadeau!
F.

Un hymne à l'amour, sur fond de secret de famille.
Tout simplement génial. On rit, on pleure. C'est plein d'humour.
Ce livre à lui tout seul est en enseignement.
Il accompagne, il guide avec un regard malicieux et bienveillant.
Il est patient, aimant et respectueux du rythme de chacun.
Enfin un livre qui délivre et amène du soleil dans une vie où l'ombre régnait depuis trop longtemps.
Les voiles peuvent se lever !
Vraiment à lire, à relire, à méditer.
B.B.

Jean Pierre...
Ou plutôt Très cher Ami ! Car c'est ainsi que j'aurais envie de t'appeler après avoir lu ton ouvrage.
Tu nous invites à regarder par le trou de serrure d'une famille, imaginaire peut-être (?).
Dans ce "petit arrangement entre ancêtres" nous lecteurs, sommes privilégiés d'avoir pu accéder à cet univers.
Tes étudiants assidus ne manqueront pas d'y retrouver, d'une façon habilement transcrite, le suc de tes enseignements.
Sans aucun conteste, Dieu a soufflé sur Toi ce "petit bout d'excellence" en question. Félicitations Jean Pierre.
J'ai ri, j'ai "larmé", j'ai "coléré", j'ai fouiné au rythme des personnages. 
J'ai « jubilé » pour le règlement de compte adressé au Maire ! Du concentré de venin : ouah que cela fait du bien !
Au-delà de la lecture du roman, le lecteur ne peut s'empêcher de mettre en parallèle les nœuds de sa propre généalogie... et cela brasse quand même ! 
Je suis heureuse d’avoir pu profiter de cette « Lecture ». 
Je demande à la plus belle lumière de la plus belle étoile de l'univers de garder un œil sur Toi.
Bien cordialement
O.T.


Bonjour
Au-delà des secrets de famille qui peuvent susciter en nous certaines émotions, on se laisse porter par ces élans d’amour et c’est magique.
De plus, la philosophie de vie, de sagesse, qui imprègne l’histoire, nous propulse vers des découvertes à tous les niveaux, où tout est relié, et où tous les espoirs sont permis.
Merci pour ce merveilleux cadeau.
Merci de votre écoute.
C. D.

Quelques commentaires après cette belle lecture.
Pour ce qui est de la forme, je trouve ce livre bien écrit, au style vif, captivant et à la verve poétique. 
Quant au fond, il se dégage comme une aura de bienveillance (atmosphère ! atmosphère !). Il me semble y voir l'Esprit à l'œuvre du début à la fin, comme si c'était le récit d'un accouchement laborieux de soi-même par soi-même ("Connais-toi toi-même", dixit Socrate).
J'ai pu relever quelques phrases qui m'ont frappé par leur force profonde, notamment :
"La vérité n'a de sens qu'au moment où elle est dite. C'est une information de l'instant fugace." (p. 154, comme une transfiguration!)
"La sagesse est le support de l'harmonie de la vie; or la vie ne peut pas exister si elle est sans amour." (p. 257)
"La seule vérité qui compte est celle qu'on découvre par soi-même, pas celle qu'on nous dit ou qu'on nous impose." (p. 377)
Et les histoires d'Estelle, de sa mère Reinette et de sa grand-mère Huguette me paraissent imbriquées comme des poupées russes qui par ricochet, l'une après l'autre, découvrent dans l'amour et la paix leur vrai sens de vie.
J.M.V.

JP.
J'ai terminé la lecture de ton livre. Il se lit facilement. J'ai reconnu des endroits où nous allions quand nous étions adolescents : Quand à l'histoire, je ne la rattache à aucun de mes souvenirs.
C'est un bon roman, bravo !
Amitié. 
B.


Salut Jean-Pierre !
Voilà, hier soir j'ai fini ton roman...
Je reconnais bien là ton écriture !!! Tes anagrammes, ta philosophie, tes histoires... que du bonheur ! Enfin presque... A un moment eh ben j'avais une telle boule au ventre que j'ai pleuré et pleuré et pleuré, je crois que quelque chose a lâché, une résonance ou plutôt une sensation vécue mais perdue...
Tu parles tellement bien de l'Amour, l'amour simple de tous les jours, les joies, les rires, les petits bonheurs et les grands malheurs
Tu as écris une très belle histoire, avec des personnages super attachants et une fin géniale!
"Est-ce elle" en a mis quand même du temps pour comprendre, moi j'avais deviné tout de suite!
Le village de Michel, il existe vraiment ? Ça me donne envie de retourner dans cette région !
Je te souhaite un très beau succès avec ton roman !
Grosse bise de Suisse !
N.

Bonjour,
Votre livre est sensationnel ! Je me régale, et dors peu, tellement j'ai envie de voir la suite !
Vous avez une façon d'écrire peu commune et c'est magnifique ! 
C'est vraiment remarquable.
Bonne continuation.
Amicalement.
M.B.


Lecture terminée... Envoie le ou les suivants...
J'ai lu le livre pratiquement dans la journée... j'exagère mais, à peine. De tout temps, je prends un livre et ne m'occupe plus du reste, je suis dans ma "bulle", avec le (ou la) narrateur (trice). Bref, moi, ça m'a plu d'autant qu'il y avait un peu de suspense...et, on tourne allègrement les pages...
Bon, j'ai diffusé à tous mes frères et sœurs, avec un petit mot... d'accompagnement.
Encore BRAVO.
Bises affectueuses. 
D.B.


J'ai fini le livre. J'ai oscillé entre sourire, rire et pleurs retenus (dans le RER). J'ai dévoré le livre à moins que ce soit le livre qui m'ait dévoré !! Moi qui ne lis que des livres pratiques, je ne suis laissée emportée par les personnages, la description des décors, l'histoire, j'avais l'impression d'être dans le "film" tellement je "vivais" l'histoire. Un vrai bonheur à déguster, avec une fin positive et révélatrice sur les cycles familiaux et les gamelles que l'on traine. Merci.
G.G.

C’est un livre agréable à lire d’une écriture classique, le suspens, même si on se doute de la fin, fait que les pages tournent. Je vais le classer dans « mes livres à faire du bien ». Le positivisme des héros, quelque fois agaçant, rejaillit sur le mental. En prime, De belles balades dans le paysage cévenol. A la fin, comme dans les contes de fée, tout est bien qui finit bien, ils furent heureux et eurent… un enfant !! 
En conclusion, un livre pour se détendre et cela peut faire grand bien.
Z.

Un grand merci pour ce roman qui pourrait être le volet 4 de la Kinésiologie Harmonique : « l’amour, le guérisseur universel ». Bien au-delà des mots et des maux il est la quintessence de l’amour, seul alchimiste capable de pouvoir tout transformer en or.
« Nous sommes comme des livres. La plupart des gens ne voient que notre couverture ... Au mieux ils lisent notre résumé ... ou bien se fient à la critique que d'autres en font. Mais ce qui est certain, c'est que très peu d'entre eux connaissent vraiment notre histoire ...après libre à vous de tourner la page.... »
La couverture et le titre m’interpelle ... le résumé me donne l’envie d'ouvrir, de feuilleter... les mots me séduisent et après lecture je suis conquise !
C'est là que l’histoire commence et peu importe d’être lue à livre ouvert ... les pages se tournent... puis un autre livre s’ouvre.
Pouvoir se dire que maintenant les « jeux thèmes » ne cultiveront plus les « crises en t’aime » de « l’atout saint » ... Pourquoi ? Parce que les mots sont l’émotion sensés ne pas être censurés, les mots dits ne seront jamais maudits ; la preuve : les « contes défaits » peuvent se terminer en « conte de fées ». 
Encore Merci !
S.T.

Je pense être un bon juge, selon mes critères à moi bien sûr, de la qualité des œuvres écrites, ceci sans prétention de "dikke nek" comme on dit en Belgique, à savoir "le gros cou".
Car je ne suis pas vite "accroché" par un roman.
Mais alors, celui-ci fût et restera pour moi du pur bonheur !
Il y a beauté, sensualité, force, mystère, générosité de l'Amour, colères de libération, lucidité quant à l'état de notre monde sur un plan écologique, industriel, politique, jeux de mots merveilleux, sens de la fête, initiation appliquée à la recherche généalogique.
Je continue ?
Bref, une palette extraordinaire de facettes de l'œuvre qui la rend passionnante, instructive, enthousiasmante, captivante par ses rebondissements.
Ainsi, j'ai senti ma propre colère contre mes parents, mon père en particulier, lorsque Fafa, Françoise défie son père pour mettre fin à son despotisme.
Mon cœur battait plus fort à ce moment-là comme pour lui dire : "Vas-y, ne te laisse pas impressionner, remets-le à sa place et reprends ton pouvoir !".
Heureux j'étais de la voir réussir ainsi cette confrontation parentale.
De même, les moments d'amour intime entre Benoît et Estelle me donnaient des frissons de plaisir à sentir un Amour véritable partagé par les corps.
Autant de vibrations évocatrices de moments de ma vie où l'écrivain et le lecteur communient à l'Essentiel.
Cette vie de village aussi me donne une profonde émotion de richesse à partager avec autrui, de rencontres exceptionnelles vécues, non au rythme trépidant de notre société hyper-tendue, mais à l'inspir et l'expir de nos rythmes biologiques.
Il y a aussi les considérations de Michel sur l'art, la description sensuelle du corps physique du village, toute la profondeur si bien suggérée de l'amour vécu par le couple Estelle-Benoît.
Ces vacances resteront marquées par une superbe évasion littéraire et le bonheur de pouvoir connaître son auteur.
Avec toute mon amitié. 
C.A.


 

Comment me joindre

Le Catamaran A

124 avenue Alex Peiré

83500 La-Seyne-sur-Mer 
jeanpierre.bourguet@sfr.fr

Actualités

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Un roman, tout simplement, pour le plaisir.